Comparaison gratuite
Ce formulaire compare pour vous l'ensemble des mutuelles de santé et trouve celle qui vous est le plus appropriée
Cet outil de comparaison gratuit établit le meilleur devis possible et compare pour vous différentes mutuelles de santé. Ainsi il vous sera facile de comparer les tarifs et trouver une mutuelle accessible et correspondante à votre budjet

Mutuelle Sociale Agricole

En France, il existe plusieurs mutuelles dans le secteur de la santé et de la sécurité sociale. Celles opérant dans le secteur de l’entreprise connaissent un essor fulgurant.

Aujourd’hui, chaque secteur d’activité a une mutuelle spéciale qui lui apporte les soins et couvertures sanitaires que souhaitent ses salariés. Ainsi nous avons par exemple la MIP qui s’occupe spécialement des salariés des industries pétrolières.

Quand on s’interroge sur la mutualité qui prend en charge la protection des salariés et exploitants du monde agricole, on tourne le regard vers la Mutuelle Sociale Agricole. Comment est née une telle mutuelle et quelles sont ses particularités ?

Une mutuelle vieille de 70 ans

Cette mutuelle a vu le jour en 1945 dans le but d’assurer une couverture sociale de qualité aux travailleurs du monde agricole ainsi qu’à leurs progénitures et proches. Elle s’est consacrée à la médecine du travail et à la prévention des accidents de travail.

Très tôt, elle engagea plusieurs initiatives pour mieux étoffer ses prestations et sa structure. De 1951 à 1958, la mutualité procède à l’établissement progressif d’une assurance vieillesse pour les travailleurs.Dès 1952, un régime d’assurance vieillesse est également fourni pour les exploitants agricoles.

Au début des années 60, la mutuelle procéda à la création du Budget Annexe des Prestations Sociales Agricoles (BAPSA) ainsi que de l’Action Sociale Sanitaire.

Toujours plus portée vers la satisfaction des exigences de sa clientèle, la mutuelle installa en 1961 l’assurance maladie des exploitants agricoles, suivie quelques années plus tard de l’assurance des accidents des exploitants agricoles avec libre choix de l’assureur.

Ce fut au tour du régime d’assurance obligatoire, pour les accidents du travail, de trajet, et des maladies professionnelles d’être créé en 1972 au profit des travailleurs.

De profondes réformes à l’horizon des années 2000

Après plusieurs années de travail, le chantier de la réforme et revalorisation de la couverture obligatoire des accidents de travail et des maladies professionnelles pour les non salariés voit le bout du tunnel en 2002. À la suite de ceci, le fonds de prévention des risques professionnels est confié à la Mutuelle Sociale Agricole.

En 2003, une nouvelle formule est proposée aux adhérents. Il s’agit de la retraite complémentaire obligatoire pour tous les chefs d’exploitations agricoles. Ce régime apporte à ses bénéficiaires les droits gratuits à la retraite complémentaire obligatoire.

Le BAPSA fut remplacé suite à la création du FFIPSA. Mais déjà en 2009 cette dernière fut supprimée et aussi bien son actif que son passif ont été repris par la mutuelle.

La mutuelle fait de son champ de bataille le mieux-être de ses protégés et ceci automatiquement à leur adhésion. Elle met à la disposition des adhérents les informations pertinentes dont ils ont besoin pour adopter la formule adéquate.

Mieux, les démarches d’adhésion sont rendues souples et confortables allant jusqu’à des relations de choix avec les adhérents.

Un fonctionnement interne axé sur les valeurs démocratiques

Le fonctionnement de la mutuelle repose sur un système de délégués cantonaux élus pour un quinquennat. Ces derniers élisent à leur tour les administrateurs qui composent le conseil d’administration. Il est confié au conseil d’administration le choix des orientations stratégiques de la Mutuelle Sociale Agricole.