Comparaison gratuite
Ce formulaire compare pour vous l'ensemble des mutuelles de santé et trouve celle qui vous est le plus appropriée
Cet outil de comparaison gratuit établit le meilleur devis possible et compare pour vous différentes mutuelles de santé. Ainsi il vous sera facile de comparer les tarifs et trouver une mutuelle accessible et correspondante à votre budjet

Mutualité française : une nouvelle gouvernance !

De nouveaux dirigeants dans l’administration de la Mutualité française, c’est ce qui a été évoqué lors de l’assemblée générale qui s’est déroulée le 6 juin 2013. La Direction générale opte pour une nouvelle équipe suite à la motivation d’Étienne Caniard le Président de la Mutualité FR.

La présence d’un délégué général à la FNMF est confirmée. Nommé à compter du 1er juillet 2013, Jean-Martin Cohen Solal en tant que délégué général de la Fédération nationale de la Mutualité Française (FNMF). Avec ses 63 ans, médecin généraliste, il s’occupait du poste de directeur général depuis 5 ans. Il tenait le poste de délégué général du Comité français d’éducation pour la santé, qui est l’INPES d’aujourd’hui.

Il est réputé dans sa carrière politique en tant que conseiller de plusieurs ministres. Dans son parcours professionnel, il était également dirigeant de plusieurs agences de conseil spécialisées en santé.

Emmanuel Roux succède à sa place, il prend ainsi le poste de directeur général de la FNMF. Ce dernier a débuté à la Cour des comptes l’année 2004, en tant qu’auditeur à la 6ème chambre compétente pour la Sécurité sociale et les politiques de santé pour ensuite devenir en 2007 un conseiller référendaire.

Le nouveau secrétaire général de la Mutualité française est déjà élu

Élu comme secrétaire général, Mr Roland Berthilier. Il succède ainsi à Mr Jean-Philipe Huchet qui se satisfaisait de ne plus se représenter pour cette élection.

Roland Berthilier occupait différentes fonctions auparavant. Il passait de l’instituteur, au professeur général de collège à professeur certifié jusqu’à proviseur adjoint.

En même temps, il était parmi le comité de section du Rhône de la MGEN (Mutuelle générale de l’Éducation nationale).